2010/3 – Mathurin Méheut – Oeuvres méconnues

3 – Mathurin Méheut – Oeuvres Méconnues

Mathurin Méheut s’intéresse également à l’application des arts décoratifs : la céramique en tant que directeur artistique de la Faïencerie de Quimper Henriot vous pourrez découvrir de l’esquisse à la réalisation un aperçu de ses travaux.

Il réalise quantité de motifs décoratifs inspirés de la faune et de la flore en collaborant à la revue de la station biologique maritime de Roscoff. Toute sa vie il s’en inspirera !

En 1952 il achèvera la décoration de la façade en céramique de la faïencerie Henriot à Quimper (Finistère.)

Il réalise également des vitraux et céramiques pour le restaurant lillois « l’Huitrière », des tapisseries par exemple « Allégorie à la vie Marine » pour la manufacture des Gobelins.

Il se perfectionne dans la gravure sur bois, devient Peintre de la Marine puis Académicien de la Marine vers la fin de sa vie. Il s’intéresse aussi à l’édition avec Géo-Fourrier de la série de cartes postales dite « la Bretagne bleue ». Il effectue des travaux de céramiste pour Villeroy et Boch à Mettlach et peu avant sa mort illustre « Pêcheurs des quatre mers » de Roger Vercel.

Dessinateur, peintre, sculpteur, céramiste, illustrateur, génial touche à-tout, Méheut qui travaille la plupart du temps dans sa maison de la rue d’Alleray dans le XVIIIe arrondissement de Paris, ne cesse de se déplacer entre les deux régions chères à son coeur, la Bretagne et la Provence. Attentif aux hommes et à leurs activités, il engrange des milliers de croquis sur la vie quotidienne des pêcheurs, des paysans, des artisans, comme le ferait un peintre ethnologue.

© Copyright - AAMM